planet of sound review

olivier lamm
planet of sound/43, 10 2000

Plus inedite enfin, la confrontation entre Stangl, cette fois-ci a la guitare acoustique, et Christof Kurzmann, definitivement branche a son G3, s´empare de references cinematographiques et emmenes les comperes vers des strates sonores et des atmospheres etonnement riches et profondes, a mille lieu de tout academisme, repoussant un peu plus loin les limites entre musique improvisee et electronica.